Vie de maman

Les étapes de la diversification alimentaire chez un bébé

Temps de lecture : 5 minutes

Quelle alimentation pour une femme enceinte ?

alimentation pour une femme enceinte
accoucher par césarienne

Accoucher par césarienne : témoignage

Par Charlotte // 27 septembre 2018

Partage

Qu’est-ce que la diversification alimentaire ?

La diversification alimentaire consiste à introduire progressivement dans l’alimentation de notre bébé d’autres aliments que le lait infantile en poudre ou le lait maternel. Elle a lieu entre 4 et 6 mois.

La diversification alimentaire va au-delà du simple éveil du goût. La couleur, la texture et l’odeur des aliments sont tout aussi importants pour nos enfants.

Le début de la diversification alimentaire

  • Quand commencer ?

Il est possible de commencer à partir de 4 mois et c’est ce que nous avons fait mais ce n’est qu’à ses 6 mois que notre fille s’est vraiment mise à manger les purées de légumes.

  • Comment commencer ?

Il faut préparer des purées de légumes exclusivement et les laisser bien lisses. Notre pédiatre nous a conseillé d’essayer les aliments un par un et de faire un test sur 3 jours pour écarter les éventuelles allergies. Cela permet également à votre enfant de se familiariser plus facilement avec la saveur de chaque légume.

  • Par quoi commencer ?

L’idée de commencer par les légumes au lieu des fruits est pour nous pleine de sens. Passer du sucré au salé est plus difficile que l’inverse.

  • Petits conseils de maman

– cuire les légumes à l’eau ou à la vapeur
– ajouter de la pomme de terre pour adoucir certains légumes comme les épinards par exemple
– ne pas rajouter de sel
– limiter la carotte en cas de constipation

Le robot cuiseur Babycook® de Béaba est une merveille pour préparer de bonnes purées à nos bébés 🙂

Je vais essayer de vous préparer très prochainement un article avec des idées de recettes pour régaler vos bébés pendant la diversification alimentaire. Gardez un oeil sur ma rubrique « vie de maman« .

A partir de 4 mois

Voici des idées de légumes pour débuter en douceur :

– carotte
– potiron, courge
– courgette
– épinard
– haricot vert
– blanc de poireau

Mieux vaut éviter au tout début les poivrons, salsifis, choux, petit pois, navet et les légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots secs)

  • petit-déjeuner : 1 biberon de 240ml
  • déjeuner : 1 biberon de 240ml + quelques cuillères de purée de légumes
  • goûter : 1 biberon de 240ml
  • dîner : 1 biberon de 240ml

A partir de 6 mois

On a poursuivit les purées de légumes et c’est à ce moment-là qu’on a commencé les compotes sans sucres ajoutés évidemment.

Voici des idées de fruits pour débuter en douceur :

– pomme
– banane
– poire
– pêche…

On a également ajouté 10g de protéines (viande, oeuf, poisson) par jour à ses purées le midi. Et, un peu de matière grasse telle que le beurre et l’huile d’olive.

  • petit-déjeuner : 1 biberon de 240ml
  • déjeuner : 190g de légumes + 10g de protéines + 1 yaourt
  • goûter : 1 compote + 1 yaourt
  • dîner : 1 biberon de 240ml

A partir de 8 mois

On a introduit le gluten : pain, pâtes, riz, semoule… Et on est passé à 20g de protéines par jour.

  • petit-déjeuner : 1 biberon de 240ml
  • déjeuner : 200g de légumes + 20g de protéines + 20g de féculents + 1 fromage ou 1 yaourt
  • goûter : 1 compote + 1 yaourt
  • dîner : 1 biberon de 240ml + 90g de légumes

A partir de 12 mois

C’est à peu après au 1 an de notre fille qu’on a commencé à lui proposer des repas avec des aliments solides.

Pour l’aider à les accepter, on a disposé les morceaux dans une assiette et on l’a laissé les prendre avec ses doigts. Oui j’ai lâché prise ! Il paraît que c’est important pour eux de toucher la nourriture pour prendre conscience des textures, de l’odeur, de la couleur et du goût des aliments. J’aime beaucoup la regarder manger, elle est concentrée ! Et on voit qu’elle développe sa motricité fine et sa coordination.

Petites précisions pour vous les mamans : les bébés n’ont pas besoin de dents pour mastiquer, avec les gencives ils y arrivent !

  • petit-déjeuner : 1 biberon de 260ml + 1 boudoir ou du pain ou un fruit
  • déjeuner : 200g de légumes + 20g de protéines + 20g de féculents + 1 fromage et 1 yaourt
  • goûter : 1 compote + 1 yaourt
  • dîner : 1 biberon de 260ml + 90g de légumes et 30g de féculents

A partir de 15 mois

On a progressivement supprimé le biberon du soir pour le remplacer par un vrai repas complet à table avec nous 🙂

  • petit-déjeuner : 1 biberon de 260ml + 1 boudoir ou du pain ou un fruit
  • déjeuner : 200g de légumes + 20g de protéines + 20g de féculents + 1 fromage et 1 yaourt
  • goûter : 1 compote + 1 yaourt
  • dîner : 90g de légumes + 30g de féculents + 1 yaourt + des fruits ou une compote

A partir de 16 mois

On a progressivement supprimé le biberon de lait en poudre du matin pour le remplacer par du lait de vache.

  • petit-déjeuner : 250ml de lait de vache + 1 boudoir et des fruits
  • déjeuner : 200g de légumes + 20g de protéines + 20g de féculents + 1 fromage et 1 yaourt
  • goûter : 1 compote + 1 yaourt
  • dîner : 90g de légumes + 30g de féculents + 1 yaourt + des fruits ou une compote

On lui donne des boudoirs pour essayer d’éviter les gâteaux industriels le plus longtemps possible. Sinon le week-end on lui propose du pain avec de la confiture ou du miel ou encore de la crème de marrons qu’elle adore !

diversification alimentaire

Voici un tableau récapitulatif des différentes étapes de la diversification alimentaire pour faire le point pour vos bébés.

Lait de croissance ou lait de vache ?

Après avoir discuté avec des mamans et lu divers articles sur le web je ne comprends pas l’intérêt de faire boire à nos enfants du lait de croissance entre le lait infantile en poudre (ou le lait maternel) et le lait de vache.

Le marché des laits de croissance fonctionne à merveille en France même si le produit est environ trois fois plus chers qu’un lait de vache. J’ai un peu le sentiment qu’on est complètement dans une histoire de marketing…

Il n’y a pas à ce jour de preuves réelles des bénéfices apportés par les laits de croissance sur la santé des enfants sauf pour ceux qui ont une carence importante en fer. Alors je me dis pourquoi acheter un tel produit ?

Et la DME dans tout ça ?

La DME c’est la diversification menée par l’enfant. On ne donne pas de purées ou de compotes aux enfants mais des morceaux dès le début. La DME commence souvent lorsque l’enfant est assez tonique, qu’il peut se tenir bien droit et qu’il est capable de saisir un objet pour le porter à sa bouche. On peut donner de tout et tout de suite : fruits, légumes, protéines, féculents.

Je ne suis ni pour ni contre, disons que comme à la crèche on lui a donné des purées pendant toute sa première année je ne me suis pas posée plus de questions. En revanche à la maison dès qu’on a senti qu’elle s’intéressait à la nourriture on lui a proposé de goûter ce que nous mangions.

Cet article vous a plu ?

N'hésitez pas à donner votre note, c'est important.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Article rédigé par:

Charlotte

Je suis une blogueuse de 30 ans, passionnée par le web et ses petits secrets qu'il réserve. J'adore cuisiner et trouver des nouveaux endroits à visiter, à Lyon ou j'habite ou lors de mes voyages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *